Comment financer ses travaux de calorifugeage ?

travaux d isolation thermique
Réduire ses impôts grâce à des travaux d’isolation thermique
décembre 19, 2018
prévoyance retraite
Quelle offre de prévoyance choisir pour bien préparer sa retraite
mars 15, 2019
travaux de calorifugeage

Vous constatez que votre facture énergétique est en train de gonfler considérablement alors que vous conservez le même mode de consommation ? Il y a des chances que vos conduits de chauffage soient mal isolés. Ce qui rend les travaux de calorifugeage indispensables.

Calorifugeage : De quoi s’agit-il ?

Le calorifugeage fait partie des processus de rénovation énergétique qui consistent à isoler les conduits et tuyaux de chauffage afin de réduire les pertes thermiques. Pour cela, les professionnels utilisent des isolants très performants comme les bandes de fibres minérales, les coquilles et la mousse en plastique. Ce qu’il faut savoir, c’est que les perditions énergétiques peuvent survenir à n’importe quel endroit du circuit de chauffage et du réseau sanitaire. Le calorifugeage permet alors d’isoler aussi bien les conduits que la chaudière. Cette dernière étant souvent placée dans une zone froide de la maison comme la cave par exemple, ne doit pas être exclue des travaux d’isolation. Pour les nouvelles constructions, cette initiative est devenue obligatoire depuis la réglementation thermique RT2012. Pour les maisons anciennes, cette démarche reste intéressante vues les économies d’énergie que vous allez pouvoir réaliser, surtout que vous pouvez bénéficier de la prime énergie pour mener les travaux.

Crédit d’impôt et réduction de la TVA

Il est clair que les travaux de calorifugeage présentent des avantages considérables dont tous les ménages peuvent bénéficier. Ces bénéfices sont tels qu’on oublie souvent que l’État est aussi gagnant si toutes les maisons, les entreprises et collectivités optent pour cette démarche. En réduisant vos dépenses énergétiques, vous faites preuve d’un comportement éco-responsable qui profite à tous. l’État français a ainsi mis en place des aides financières non négligeables pour vous permettre de réaliser vos travaux de calorifugeage. Parmi ces subventions, il y a le Crédit d’Impôt Transition Énergétique auquel vous serez éligibles si vous optez pour un isolant supérieur ou égal à 3 conformément à la norme NF EN12828. Il s’agit d’une réduction fiscale pouvant atteindre un taux de 30 %. Selon le nombre de personnes habitant dans la maison en question ainsi que le montant estimé pour les travaux, vous pouvez même obtenir une majoration de 400 euros. D’un autre côté, vous avez la possibilité de bénéficier d’une réduction de 5,5 % de la TVA pour l’achat de votre matériel et équipements de calorifugeage : une subvention fort intéressante pour réaliser les travaux de calorifugeage.

Subventions de l’ANAH et CEE : d’autres modalités d’aides financières

Vue l’importance des économies d’énergies rendues possibles grâce au calorifugeage, les sources de financements se font de plus en plus nombreuses. Si l’État y est toujours l’investigateur principal, plusieurs établissements proposent ce type de financement comme :

  • L’Agence Nationale de l’Habitat : L’ANAH présente des subventions basées sur le revenu. Autrement dit, deux foyers présentant les mêmes nécessités pour des travaux de calorifugeage ne sont pas égaux face à ce type d’aide financière qui est spécialement destinée aux familles modernes. Sans oublier que l’agence tient compte de votre localisation sachant que les profils fiscaux éligibles sont plus élevés dans certaines régions comme en Ile-de-France.
  • Les CEE : Des organismes délégataires prennent désormais en charge la totalité des travaux de calorifugeage menés dans un immeuble. Bien isoler les conduits sanitaires et ceux du chauffage est ainsi un devoir légal imposé par la loi de transition énergétique et par celle de la croissance verte.