Le compliance officer

déclaration 2035
Qui est concerné par la déclaration 2035 ?
juin 2, 2020
immobilier neuf
Pourquoi investir dans l’immobilier neuf à Toulouse et Bordeaux
juillet 23, 2020
Le compliance officer

De nouveaux métiers font leur apparition dans le paysage des finances. Ainsi les différents scandales financiers ont obligé à la mise en application de nouvelles règlementations tendant à enrayer certains actes non conformes à la loi. Ainsi, tout un panel de normes innovantes a vu le jour contraignant les banques notamment, à répondre à leurs respects si elles souhaitent conserver leur réputation. Le métier de compliance officer est ainsi né.

Le rôle du compliance officer

Ce salarié est dédié uniquement à la mise en conformité de sa société par rapport aux nouvelles normes. Contrôleur internet et dans le même temps, auditeur, il a de nombreuses tâches toutes alliées à la bonne renommée de son entreprise.

Dans un premier temps, il doit vérifier à quelles normes est éligible la société pour laquelle il travaille. Puis, il contrôle l’efficacité de la politique engagée pour garantir leur respect. Toutes les personnes directement impliquées dans ce bon fonctionnement sont conseillées et assistées par le compliance officer. De même, il gère la formation du personnel bancaire pour les « éveiller » aux procédures à appliquer et aux éventuels manquements, manquements qui peuvent faire par ailleurs, l’objet de sanctions plus ou moins sévères. Respect du code de déontologie et intégrité du personnel sont aussi de son ressort.

Les opérations de contrôle l’amènent à déceler d’éventuels soupçons de blanchiment d’argent, de délits d’initiés … Si tel est le cas, il doit en référer à la Cellule de traitement des informations financières (CTIF). Les règles MIFID, amenant à plus de transparence dans le secteur bancaire, n’ont pas de secret pour lui et leurs exécutions dépendent aussi de ce poste. Il doit ainsi gérer les éventuelles fraudes relevées et les réclamations de la clientèle.

La publicité sur les différents produits proposés a elle aussi subi des avancées et fait maintenant l’objet d’une attention soutenue. Ainsi, les nouvelles normes précisent que personnels et clientèles doivent être parfaitement au fait de toutes les conditions d’adhésion à tel ou tel produit bancaire.

Les qualités d’un compliance officer

Métier très recherché et en pleine expansion, le compliance officer ou responsable conformité doit cependant posséder plusieurs qualités. La première est la rigueur. En effet, la législation est généralement toujours en mouvance et les normes changent et évoluent. Il doit donc sans cesse s’informer d’éventuels changements. D’autre part, sa connaissance de la société pour laquelle il travaille est primordiale. Les risques ne sont pas toujours les mêmes. Blanchiment d’argent, financement du terrorisme ou protection de données personnelles, tous ces paramètres doivent être adaptés et définis suivant les cas.

Il n’est pas toujours facile de faire évoluer les mentalités dans un secteur et ce professionnel de la conformité va devoir faire preuve de diplomatie et de patience pour gérer les inévitables angoisses ou stratégies de retardement liées au changement. Ethique et déontologie deviennent maintenant les deux pôles centraux. Une personnalité appuyée est donc obligatoire pour imposer avec pédagogie des règles qui demandent une évolution de tout le personnel. Directement relié à la Direction, il doit lui aussi rendre des comptes quant à la bonne application de celles-ci.

Pour mener cette mission au mieux, ce contrôleur conformité doit également posséder une connaissance sans faille des outils et des méthodes de travail qu’il a à sa disposition.

L’externalisation de la fonction de compliance

Certaines sociétés, de petite taille, n’ont pas l’utilité d’un poste à plein temps de compliance officer. Cette fonction est donc externalisée.

Geneva Compliance est une société basée à Genève et qui regroupe en son sein une équipe jeune mais non moins expérimentée d’avocats, d’ingénieur, de spécialistes en trusts. Parmi les services proposés, se trouve l’externalisation de la fonction de compliance. Ces professionnels gèrent ainsi toutes les activités continues liées au contrôle des nouvelles normes tels que la gouvernance d’entreprise, les sanctions, le code de conduite et de protection des clients, les risques opérationnels, la protection des données personnelles. Mais, l’équipe s’investit aussi dans des visites périodiques sur les différents sites pour les contrôles, les entretiens trimestriels, la préparation et l’accompagnement des audits, les conseils, l’assistance et les diverses formations.

Les directives innovantes visant à lutter contre certaines pratiques frauduleuses demandent maintenant un poste dédié et indépendant non seulement aux banques mais aussi aux intermédiaires financiers. Confiez cette mission à une équipe aguerrie est une solution qui placera sans nul doute, une société au-dessus de tout soupçon.