Quelles aides financières pour rénover son logement ?

Que prévoit la loi de finances 2018 en défiscalisation immobilière ?
septembre 25, 2018
travaux d isolation thermique
Réduire ses impôts grâce à des travaux d’isolation thermique
décembre 19, 2018
aides financières rénover son logement

Pour permettre aux ménages de rénover leur logement et d’améliorer sa performance énergétique, de nombreuses aides sont disponibles auprès d’organismes différents. Dans certains cas, les travaux sont entièrement pris en charge.

Les aides fiscales

Pour les particuliers qui souhaitent effectuer des travaux de rénovation thermique dans leur logement en Ile de France ou en province, l’Etat a mis en place des mesures fiscales pour alléger la facture finale. Le crédit d’impôt pour la Transition énergétique permet par exemple de recevoir 30 % du montant des dépenses en crédit d’impôt, à condition qu’elles soient éligibles. Ce dispositif qui devait être transformé en prime a finalement été reconduit pour l’année 2019.

Les propriétaires de logements construits avant 1989 ont la possibilité de demander une exonération partielle ou totale de la taxe foncière à condition de réaliser des travaux conformes à la réglementation thermique, à partir de 10 000 euros de dépenses. Cette exonération peut être valable jusqu’à 5 ans. Des entreprises comme c-bat-idf.fr peuvent se charger des démarches pour les travaux.

Enfin, tout particulier qui réalise des travaux d’isolation a droit à une TVA réduite à 5,5% ou une TVA intermédiaire à 10% en fonction des équipements. Cette mesure est évidemment cumulable avec d’autres aides.

Les aides et prêts préférentiels

Pour les ménages ne dépassant pas un certain niveau de revenus, plusieurs aides sont disponibles. L’ANAH (agence nationale de l’habitat) peut financer jusqu’à 50% des travaux avec un plafond de 25 000 euros maximum. Pour un logement de plus de 15 ans, une prime pouvant aller jusqu’à 2000 euros est disponible à condition que les travaux permettent d’améliorer la performance énergétique d’au moins 25%.

Depuis janvier 2018, les revenus modestes peuvent aussi prétendre au Chèque énergie, qui permet aux particuliers de payer les factures énergétiques auprès du fournisseur qu’ils ont choisi. Il est recommandé d’opter pour des énergies plus propres et plus économiques plutôt que des énergies fossiles.

Pour des travaux de rénovation, il est aussi possible de souscrire un éco prêt à taux zéro (PTZ) au moins jusqu’au 31 décembre 2018. Ce prêt permet d’emprunter jusqu’à 30 000 euros, remboursables dans un délai de 15 ans, à la seule condition que les travaux soient réalisés par un artisan disposant de la certification RGE.

Les Certificats d’économie d’énergie

Plus connu sous le nom de « prime énergie », le CEE est un dispositif qui permet de couvrir tout ou partie des travaux énergétiques selon les cas. Cette prime est particulièrement utilisée pour les travaux d’isolation des combles, qu’il s’agisse de combles perdus ou de combles aménagés. L’isolation de toiture fait partie des travaux prioritaires à envisager dans ce cadre.

Pour en bénéficier, il est important de contacter un fournisseur d’énergie de votre choix avant de réaliser les travaux ou d’acheter les matériaux. Vous devez ensuite faire appel à un artisan RGE (reconnu garant de l’environnement) pour la réalisation.

Certains organismes mettent en relation les particuliers avec les fournisseurs d’énergie et les artisans afin de trouver la formule la plus avantageuse et économique. Les copropriétés éligibles au dispositif ont tout intérêt à y faire appel pour faciliter les démarches, même si aucun vote en assemblée générale n’est requis.