Crédit d’impôts et rénovation énergétique

cfd
Qu’est-ce qu’un CFD ?
juin 18, 2018
technique d'isolation choisir
Quelle technique d’isolation choisir ?
juillet 10, 2018
rénovation énergétique

Les systèmes publics mis en place par le gouvernement pour accompagner les populations dans leurs travaux de rénovation énergétique sont de différents types et ont des modalités divergentes. Il est intéressant de les connaître un tant soit peu afin de savoir lequel est le mieux adapté à votre situation. Tout le monde ne peut en effet pas bénéficier de tous les crédits d’impôts. Découvrez brièvement dans cet article les différentes aides disponibles pour des travaux de rénovation.

Zoom sur le CITE

Si vous décidez de procéder à des travaux d’isolation thermique, vous vous engagez dans une initiative encouragée par l’État. En effet, le gouvernement s’est fixé des objectifs écologiques pour les décennies suivantes. Il s’est promis de réduire significativement les dépenses énergétiques sur le plan national. Dans cette optique, il propose des aides de financement à tous ceux qui s’engagent dans des travaux de rénovation énergétique tels que l’isolation des combles. En l’occurrence, le Crédit d’Impôt Transition Energétique (CITE) permet de bénéficier d’une réduction d’impôt sur des travaux d’isolation de logement et d’amélioration de chauffage. Plus concrètement, pour de tels travaux, vous bénéficiez d’un crédit d’impôt de 30% des dépenses éligibles. Le CITE s’applique sans condition de ressources et tout occupant d’une propriété peut le solliciter ; excepté le bailleur. En outre, sachez que vous pouvez cumuler le CITE avec d’autres aides telles que l’Eco PTZ et les CEE (Certificat d’Economie d’Energie).

En quoi consiste l’éco prêt ?

Encore appelé Eco PTZ pour Eco Prêt à Taux Zéro, ce dispositif permet le financement des travaux de rénovation tels que les l’isolation de toiture ou encore l’isolation de plancher par exemple. Contrairement au CITE, ce crédit peut être accordé au bailleur. En effet, l’éco prêt est accordé aux propriétaires ou copropriétaires occupants ainsi qu’aux bailleurs, pour la rénovation thermique de bâtiments datant d’avant le 1er janvier 1990 et qui constituent des résidences principales. Le montant de l’aide varie selon le cas mais n’excède pas 30 000 euros. Sachez par ailleurs que vous pouvez solliciter l’éco PTZ pour deux différents logements. Toutefois, la subvention totale pour les deux ne pourra excéder 30 000 euros.

La prime énergie

La prime énergie est également une subvention dont vous pouvez bénéficier lorsque vous faites des travaux de rénovation tels que l’isolation des combles et autres. Elle fait partie des dispositifs mis en place pour la réalisation de l’eco energie. Le montant de l’aide varie selon plusieurs facteurs. Parmi ces facteurs, il y a la zone géographique et les types d’installation. Grâce à la prime énergie, il est possible de bénéficier d’une subvention allant jusqu’à 80% du coût total des dépenses. La prime est, par ailleurs, cumulable avec d’autres aides telles que le Crédit d’Impôt ou encore la TVA réduite.